Chaudières ou générateurs sont des équipes qui, dû à l’application de la chaleur produite par la combustion d’un carburant qui peut être liquide, gazeux ou solide, chauffent l’eau à la température d’ébullition (95% dans les chaudières à eau chaude, 100% dans les chaudières à eau surchauffée), et produisent un changement de phase liquide à gazeuse dans le cas des chaudières à vapeur. Dans le cas des chaudières à fluide thermique, le chauffage est produit par d’autres fluides porteurs de chaleur différents à l’eau.

Ensuite et de forme générique, nous distinguons les technologies suivantes:

1) chaudières à eau chaude: Sont celles où le fluide caloporteur est de l’eau, et la température de chauffage ne dépasse pas 100ºC.

2) les chaudières à eau surchauffée: Sont celles où le chauffage est supérieur à 100 ° C. Celles-ci peuvent être de aquatubulaires ou pirotubulaires, en fonction de ce que circule dans les tubes : de l’eau ou des fumées. Le développement technologique de celles aquatubulaires, il les fait devenir les plus communes. Logiquement il s’agit de chaudières avec une pression de service au-dessus de l’atmosphérique pour éviter l’ébullition de l’eau après avoir atteint 100 ºC. Des températures de service jusqu’à 150ºC et pressions de 5 bar sont habituelles dans ce genre d’équipement.

3) les chaudières de vapeur. Elles sont celles où le liquide caloporteur est la vapeur d’eau. Elles peuvent être du type aquatubulaire et pirotubulaire. Les plus habituelles sont celles de vapeur saturé. La pression de service doit augmenter pour obtenir une plus haute température d’opération, en existant une relation entre les deux selon la courbe de saturation de la vapeur. Par moyen de surchauffeurs de vapeur, nous pouvons obtenir des chaudières de vapeur surchauffé, c’est-à-dire, avec des températures supérieures à la pression de saturation.

4) les chaudières de fluide thermique. Elles sont celles où le fluide caloporteur est autre que l’eau. Elles sont des chaudières uniquement aquatubulaires. Actuellement, l’huile thermique est l’alternative technologique, la plus appropriée pour la plupart des industries dans lesquelles le chauffage indirect est nécessaire. Par conséquent, un niveau d’entretien continu n’est pas exigé, contrairement à celui exigé par les chaudières d’eau ou de vapeur. Etant donné qu’elles travaillent sans pression et sans eau, des problèmes liés à l’utilisation de l’eau son évités : fuites, oxydation, traitements, maintien, etc. Aujourd’hui, le fluide thermique est l’alternative la plus largement utilisée dans toutes sortes d’industries: alimentaire, hôtelière, plastique, chimique, cosmétique, …

D’une forme générique les quatre catégories antérieures peuvent avoir une variante: le fait de générer de la chaleur sans besoin d’aucune combustion. Il s’agit de chaudières électriques qui au moyen des résistances peuvent générer d’une forme analogue de l’eau chaude, surchauffé, vapeur ou chauffer du fluide thermique.

En Pirobloc nous sommes spécialistes dans la technologie du fluide thermique, en contrôlant toutes les étapes, dès la consultation jusqu’à la mise en service, de sorte que vous obtenez l’efficacité maximale, ainsi que la sécurité et fiabilité. Remplissez le formulaire d’information ou simplement appelez-nous et on sera content de vous aider.