Chaque fabricant a son propre conception de la chaudière qui commercialise. Sa technologie fera  que la vie utile de la chaudière soit plus ou moins longue, ainsi que, plus efficace par rapport au circuit qui chaud.

En outre de sa conception, d’autres facteurs influent également sur une vie plus longue de la chaudière de fluide thermique, tels que les suivants :

  • Utiliser une huile dans de bonnes conditions de travail, et donc de transfert de chaleur. Pour cela, nous recommandons faire périodiquement une analyse de l’état du même. Rappellez vous que, en cas de devoir changer l’huile de l’installation à la fin de leur vie utile, ils existent sur le marché des entreprises dont l’activité est  la collecte gratuite du huile et leur réutilisation.
  • Connaître et faire cas des alarmes et des commandes de contrôle de la chaudière: Faire le by-pass des alarmes n’est pas une option. Demandez des informations au fabricant de la chaudière.
  • Effectuer un bon entretien préventif et révision annuelle de la chaudière, consistant en le contrôle de la combustion et de la composition des fumées, de la température des fumées, pressions et températures de travail, etc.
  • Contrôler la consommation de la pompe et les débits de service, ainsi que, la vérification des fuites de liquide caloporteur.
  • Réviser le bon état de l’isolement thermique du corps de la chaudière et de l’installation de fluide thermique.
  • Maintenir propre de suie l’intérieur de la chaudière, les conduits et/ou grilles d’évacuation des fumées et de ventilation de la chaudière, est indispensable à son bon fonctionnement.

Nous espérons que ces conseils, vous seront utiles pour travailler dans les meilleures conditions depuis très longtemps.