En continuant avec la thématique développée dans nos derniers blogs de l’année 2009 et pour entamer avec bon pied le 2010, nous parlerons maintenant des fluides transmetteurs de chaleur, étant ceux plus communs :

  • L’eau
  • La vapeur
  • Les Fumées ou gaz de combustion
  • La Glycérine
  • Les Sales fondues
  • L’Huile thermique
L’EAU et la VAPEUR. L’eau utilisée dans des chaudières d’eau chaude et de vapeur (pour produire celui-ci), a besoin normalement d’un traitement préalable de décalcification, etc. pour préserver la vie de la chaudière dans laquelle on l’utilise, outre, parfois, purges continues de boues et mousses que le processus produit, ce qui dérive dans des pertes d’énergie. D’autre part, il est généralement à la disposition des utilisateurs avec facilité et en abondance.

Caractéristiques principales: L’eau change d’état à 100ºC sous pression atmosphérique, ce pourquoi si on souhaite travailler avec elle au-dessus de cette Tª, vous devrez augmenter la pression, en obtenant un produit résultant appelé Eau Surchauffée.

Avec la vapeur arrive quelque chose semblable, en résultant la courbe de saturation de vapeur (comme exemple : 150ºC 5 bar a), en obtenant vapeur surchauffée.

La conception des chaudières peut être PIROTUBULAIRE ou ACUATUBULAIRE, en fonction de s’ils sont les fumées ou l’eau ce qui circule par l’intérieur des tubes.

Dans notre prochain blog on parlera du reste de fluides transmetteurs de chaleur.