Une chaudière est un récipient constitué principalement par un foyer dans lequel on réchauffe un fluide caloporteur, à partir d’une source énergétique qui peut être un combustible liquide, gazeux, solide ou pâteux comme la glycérine, fumées chaudes ou électricité.

Il existe de différentes conceptions de chaudières, bien que le plus commun utilise normalement des sources d’énergie conventionnelles comme combustibles liquides ou gazeux et consiste en une chambre laquelle loge

  • dans son périmètre : des serpentins (selon le design de chaque fabricant il s’agira de 1, 2 ou 3) par lesquels circule un fluide caloporteur,
  • et dans le centre, une flamme produite par un brûleur externe au corps, source de transmission de chaleur par convection.

Dans ce type de chaudières, le brûleur sera installé comme source de chaleur principale et nécessaire pour réchauffer le fluide qui apportera chaleur à des machines ou à des consommateurs externes à la chaudière. Pourtant, c’est le brûleur celui qui nous donne la puissance thermique de la chaudière, qui devra être conçue pour la supporter.

Un autre important élément et aussi externe au corps de la chaudière est lapompe d’impulsion du fluide que nous réchauffons. La pompe sert à maintenir un mouvement constant du fluide dans les serpentins du foyer et aussi du circuit, ainsi qu’à envoyer ce qui est chaud par ce dernier, jusqu’à chaque machine consommatrice, etc.

Quant au fluide employé, celui-ci a une double fonction thermodynamique: Son pas par le serpentin du foyer contribue au refroidissement du serpentin, lequel cède sa chaleur à l’huile en contrepartie: Un échange thermique se produit. Il s’ensuit que la conception préférentielle pour les chaudières d’huile thermique est l’acuotubulaire qui assure une circulation constant, et pas la pirotubulaire.

Les chaudières d’huile thermique, grâce à ce fluide et au fait que son chauffage ne comporte pas un changement de phase, travaillent à des pressions très faibles en pouvant par contre, arriver à atteindre des températures de service normales de 280 à 300 ºC. D’autre part, autre importante caractéristique qui les définit, est le haut rendement global de l’installation qui oscille généralement entre 87 et 90 %, en fonction des températures de travail.

Dans notre prochaine blog, nous parlerons des chaudières électriques d’huile thermique.