Vases d'expansion - Pirobloc
Langage:

Index

Vases d’expansion

Nos vases d’expansion sont conçus et fabriqués soit sous code de conception Ad Merkblätter soit sous ASME Section I Division VIII U Stamp.

Dans leur version habituelle sans pressurisation, ces dépôts communiquent au vase de recueil de fluide thermique. Le volume de ces vases d’expansion dépend de trois facteurs : le type de fluide thermique, la température du circuit et le volume total de l’installation. Nous mettons à votre disposition notre département d’ingénierie pour le dimensionnement approprié du volume du vase.
Nos vases sont équipés d’un interrupteur de niveau câblé à l’armoire de contrôle de la chaudière qui donnera une alarme d’arrêt général par manque d’un niveau suffisant. De plus, un niveau visuel de lames magnétiques sera fourni latéralement pour faciliter la visibilité dès n’importe quel lieu.

Ces vases comptent de plus avec toute l’instrumentation associée, vannes, soupapes et tubulures en étant prêts au montage.
En cas d’absence de pressurisation avec azote, en règle générale nous recommandons leur installation dans une hauteur à environ 2 mètres au-dessus du plus haut point de l’installation.

Les réservoirs d’expansion de Pirobloc disposent, en plus d’une vanne de sécurité pour le déchargement vers le réservoir de récupération, d’une soupape casse-vide et une autre pour la vidange.

Le volume du réservoir d’expansion est calculé en fonction du volume total du circuit d’huile thermique, les températures de service et le type de fluide à utiliser.

SPÉCIFICATIONS

Des caractéristiques principales

  • L’Exécution horizontale
  • La pression de conception : 10 un bar
  • La température de service : 260 ºC
  • Le matériau de construction des réservoirs d’expansion est ASTM A 516 Gr. 60
  • Épaisseur de corrosion totale de 3 mm.
  • Ils équipent un trou d’homme de 24” 150 lbs, ainsi que l’entrée d’azote pour la pressurisation et l’inertage du circuit,
  • Ils incluent toutes les soupapes de contrôle et transmetteurs de pression pour le fonctionnement cascade, ou “split range”.

Option

  • La pressurisation avec azote
  • L’Isolement thermique
  • L’Exécution ATEX
  • Le chauffage interne
  • Nos réservoirs d’expansion peuvent être conçus et fabriqués pour des zones classées avec risque d’explosion en exécution ATEX.
  • Ils peuvent disposer de même d’un élément de chauffage afin d’éviter la congélation du fluide au cas où les températures ambiantes sont extrêmement basses. Dans ces cas, l’isolation thermique du réservoir est également inclus ainsi que ses tubulures associées.
  • Nos réservoirs d’expansion peuvent être fournis comme skid comprenant tous les instruments de contrôle et les éléments de sécurité.

FONCTIONNEMENT

Le contrôle de niveau dans les réservoirs d’expansion est réalisé grâce à un transmetteur de niveau à plaquettes magnétiques incorporant également une alarme de niveau minimum. Cet instrument permet de lire facilement la mesure de niveau du réservoir indépendamment de l’accessibilité de celui-ci. Il consiste principalement en une chambre parallèle au réservoir, connectée à celui-ci par deux points, par laquelle circule un flotteur avec un aimant qui indique la position du niveau du fluide grâce à une réglette externe avec des plaquettes magnétiques.

Ce transmetteur à plaquettes magnétiques réduit le risque de fuites associé aux accidents suite à des ruptures qui peuvent survenir dans d’autres systèmes qui par exemple utilisent le verre ou le méthacrylate dans sa chambre de lecture qui accueille l’huile chaude.

Son montage est vertical, latéralement au réservoir d’expansion, grâce à des brides.
En complément, des signaux électriques sont ajoutés type interrupteur ou de lecture continue.

On peut aussi ajouter une communication Hart ou Profibus pour son intégration à des systèmes DCS, ainsi que des niveaux de sécurité SIL ou classement pour environnement ATEX.

  • Intervalle de température admissible : de -200ºC à +400ºC.
  • Visualisation optimale sans apport d’énergie.
  • Indication proportionnelle à la hauteur du contenu du réservoir.
  • Conception simple, résistante et solide, qui admet de multiples exécutions.
  • Séparation de la pression entre la chambre et l’indicateur local

RÉSERVOIRS D'EXPANSION AVEC DIAPHRAGME

Les réservoirs d’expansion sont destinés à être employés dans des circuits fermés d’eau ou d’autres fluides, permettant d’absorber leurs dilatations produites par l’augmentation de la températures du fluide de chauffage.

Le réservoir d’expansion DE-2500-V-HP de Pirobloc est un réservoir avec diaphragme, apte pour être pressurisé, qui divise le réservoir en deux parties (air et fluide) et qui peut maintenir la pression prédéterminée, à travers l’augmentation ou la réduction du volume de fluide dans le réservoir puis, au fur et à mesure que celui-ci se vide du fluide, à travers l’entrée d’air sans huile, au moyen d’un compresseur, jusqu’à atteindre à nouveau la pression de travail fixée ou souhaitée.

Il est, par conséquent, chargé de compenser l’augmentation du volume du fluide, en évitant que la pression du circuit dépasse la pression nominale de ses composants.

Caractéristiques générales

Le réservoir, fabriqué en acier, est conçu et construit selon le code de conception ASME BPVC VIII Div.1 Ed. 2015.

Celui-ci est d’orientation verticale et s’appuie sur quatre pieds en profilé métallique en “L” soudés sur quatre plaques de base, percées pour leur ancrage.

L’ensemble de l’équipement est composé de deux fonds torisphériques type KLOPPER joints entre eux par un accouplement en tôle cylindre et à travers des jonctions soudées au moyen de procédures homologuées et par du personnel qualifié, conformément au code de conception mentionné ci-avant.

Afin de respecter les obligations de fonctionnement et de sécurité, le réservoir est équipé d’une soupape de sécurité, en cas de surpression, un relevé pour l’indication de la pression dans le réservoir et une entrée et sortie de fluide.

Le réservoir accueille à l’intérieur une membrane en EPDM, fixée sur le fond inférieur du réservoir à travers une connexion bridée et disposée afin de permettre l’entrée du fluide à l’intérieur.
Cette membrane, qui maintient le fluide parfaitement isolé de l’air, permit de disposer pratiquement de la capacité totale du réservoir comme volume d’expansion.

Les caractéristiques techniques de ces vases d’expansion sont indiquées sur la plaque de l’appareil, où figurent l’année de fabrication, le volume exprimé en litres, les températures maximum et minimum admissibles (TS), la pression maximum admissible (PS), le groupe auquel appartient le fluide (air ou eau ou un autre fluide), la pression de préchargement, la catégorie à laquelle il appartient, la pression de test (PT). Il faut vérifier, de manière préventive, que les caractéristiques techniques décrites sur la plaque du vase d’expansion, sont compatibles avec celles de l’installation et que les limités recommandés ne sont jamais dépassés.

L’étanchéité et la résistance à la pression du réservoir est vérifiée à travers un test hydrostatique, d’une durée d’au moins 60 minutes. Selon le code ASME BPVC VIII Div.1 – UG-99, ce test doit être au moins égal à ; PS x 1,3 x LSR.

PS étant la pression de conception de l’équipement et LSR le rapport des efforts des matériaux de construction du récipient.

Fonctionnement

L’augmentation du volume du fluide qui se produit, à la suite de l’augmentation de la température de celui-ci, est poussée et dirigée vers le réservoir.

Au fur et à mesure que le fluide entre dans le réservoir, celle-ci le fait à l’intérieur du diaphragme ou de la membrane, qui fonctionne comme un mur de séparation entre l’air et le fluide. L’entrée du fluide provoque une expansion du volume de la membrane, en provoquant une réduction du volume initial de l’air contenu à l’intérieur du réservoir et, par conséquent, une augmentation de la pression.

Installation

Avant d’installer un réservoir d’expansion, il est indispensable d’avoir réalisé un bon dimensionnement, selon des règles de calcul précises, par du personnel technique autorisé, conformément aux normes en vigueur dans le pays de destination.

L’installation d’un appareil sous pression, non dimensionné correctement, peut provoquer des dommages sur les personnes, les animaux domestiques ou les biens, outre à l’appareil lui-même. Tout type d’installation ou d’entretien sur des appareils sous pression devra être faite par du personnel spécialisé et conformément aux normes nationales du pays dans lequel l’appareil est installé.

Lors de la mise en place, il faut s’assurer qu’il y a suffisamment de place pour les travaux d’entretien et de démontage des soupapes, des instruments ou autres parties de l’installation.

Il faut doter l’installation d’une soupape de sécurité adaptée avec une tare à une pression inférieure à la pression maximum du vase d’expansion, en tenant compte du dénivelé entre la position de la soupape de sécurité et du vase d’expansion.

  • Vérifier que le réservoir n’a pas subi de dommages provoquées pendant le transport ou la manipulation. Si c’était le cas, il faut procéder à sa réparation.
  • Placer le réservoir sur une surface propre et plate.
  • Le réservoir devra être en position verticale et libre, en appui sur ses pieds.
  • Il faudra vérifier le bon état de l’emplacement du réservoir, afin que rien ne puisse l’endommager et que son appui soit correct.
  • Connecter le compresseur et le tableau de contrôle de l’installation.


Contactez-nous

Nous sommes efficaces

Nous visons à accroître la productivité, à réduire les coûts et à respecter l'environnement.

Nous sommes experts

Plus de 40 ans d'expérience et 1500 projets dans le monde entier.

Nous sommes confiants

Plus de 1000 clients d'un large éventail de secteurs et de services industriels.

J'ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

Références

References | Pirobloc References | Pirobloc References | Pirobloc References | Pirobloc References | Pirobloc References | Pirobloc References | Pirobloc References | Pirobloc References | Pirobloc